Analyse comportementale

Depuis les séries télévisées "le mentaliste" et "lie to me" mettant en scène pour cette dernière, un personnage très directement inspiré du docteur en psychologie Paul Ekman, il est fréquent d’associer l’exercice d’analyse comportementale à la recherche des indices de vérités lors d’un témoignage.

 

Après avoir été formé par l’institut Paul Ekman, je me suis appliqué pendant près de dix ans à former au sein de la prestigieuse école d’hypnose de l’arche de Kevin Finel, des hypnothérapeutes à la lecture et l’analyse de l’expression physiologique des émotions dans le but d’offrir aux thérapeutes une grille de lecture aidant à sortir des balises du récit subjectif.

 

L’être humain communique nous le savons tous, avec des mots principalement, mais mieux encore par la façon dont nos émotions s’expriment à travers différents canaux : le verbal et para verbal ( le ton de la voix, le choix du vocabulaire, les onomatopées, la puissance sonore, etc. ). Les expressions faciales et le langage corporel.

 

L’être humain est émotionnel avant d’être rationnel. Gouverné par nos émotions, lorsque nous évoquons une situation, instinctivement, notre interlocuteur interprète le sens des mots qu’il perçoit à l’aune des informations émotionnelles perçues.

 

C’est la raison pour laquelle nous illustrons régulièrement nos SMS d’emojis censés représenter l’émotion venant soutenir le sens de nos phrases.

 

Malheureusement, dans notre quotidien, avec la meilleure volonté du monde, pour de nombreuses raisons qu’il serait un peu long à expliquer ici, des biais cognitifs agissent et peuvent déformer l’interprétation qu’il conviendrait d’avoir d’un récit.

 

L’analyse comportementale est pour un hypnothérapeute dans un cabinet d’hypnose, une grille de lecture essentielle permettant de s’intéresser non pas au récit qui lui est donné, mais bien plus à l’émotion cachée derrière. Ce qui va mettre en lumière le sens à l’origine du problème.

 

Bien sûr, personne ne va dans un cabinet d’hypnose dans la volonté de mentir sciemment à l’hypnothérapeute. Mais n’importe quel hypnotiseur saura vous dire combien de fois une personne s’installant dans un fauteuil de consultation et commençant à dérouler une histoire et compréhension de son problème comme si elle était sur les rails d’un train lancé à pleine vitesse ou de la même façon qu’un jeune élève récite une poésie, sans implication émotionnelle !

 

Avoir cette capacité de repérer l’expression d’une émotion sincère même si elle est fugace ( parfois une fraction de seconde) est un gain de temps considérable et limite la possibilité de faire fausse route dans la direction thérapeutique choisie.

 

Qu’il s’agisse de travailler sur un comportement, une pensée obsédante, le chemin le plus direct pour provoquer le changement passe par le changement de la réponse émotionnelle.

Si le sujet vous intéresse, vous trouverez ici  et la deux longues interviews.